Plante de l’Abbaye de Maylis, suite.

 

Dans un article précédent j’évoquais cette plante récoltée et commercialisée par les moines de l’Abbaye de Maylis. En ce dimanche où la télévision française s’est rendue sur les lieux, je suis en mesure d’apporter les précisions complémentaires à mon article passé (voir dans témoignages).  J’y évoquais un jeune moine qui publiait un livre. En voici les coordonnées :

20180429_103236

 

Lors de l’office religieux diffusé sur la deuxième chaîne, des précisions nous ont été apportées autant sur le moine auteur de ce livre que sur la culture de la plante qui fait du bien.

 

« Cultivé, récolté, séché, trié par la main des moines de Maylis, le Lépidium latifolium devient la Plante de Maylis, reconnue depuis plus de 60 ans pour son efficacité.
Prise en décoction ou en infusion elle participe au bon fonctionnement digestif et biliaire, rénal et urinaire. Elle possède en outre des propriétés bénéfiques pour la peau.
Au IX° siècle déjà, la Plante de Maylis faisait partie des indispensables que Charlemagne demandait aux moines du moyen âge de cultiver dans leurs jardins de plantes médicinales.« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s